Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

De ceux...

11 Mars 2014, 19:53pm

Publié par bibun

Peut-être que le temps est un conteur d'histoires silencieux, qu'on ne voit pas, qu'on n'entend pas, juste là pour garnir de toutes les manières l'album de nos souvenirs. Le temps n'est jamais vain, c'est un narrateur de vie, d'une introduction, d'un épilogue, d'un conte, de légendes, d'espoir, de son contraire, mais avant tout de rencontres. On marche, on erre, on s'attarde, on patiente, mais il y a toujours un quelque part où l'on s'arrête et où débute une nouvelle histoire. C'est toujours quand on quitte ces endroits qui ont pu nous accueillir un temps, que la mémoire ne peut s'empêcher de faire une rétrospective, où on prend peut-être seulement à ce moment conscience de l'importance de nos vies. Des routes sur lesquelles on a pu fouler le sol, en soulever la poussière afin de lui redonner vie et voir défiler des paysages, mais peut-être avant tout de toutes ces vies qui ont pu se rencontrer. Toutes ces personnes dont le regard s'est croisé, des mots qui se sont échangés, des histoires qui se sont partagées. Il y a toujours des sentiments qui naissent, des émotions qui se conjuguent, parce que le temps n'est plus singulier mais devient pluriel. Alors tout ce temps qui s'entremêle nous touche, parce que nos histoires se racontent avec nos propres voix, nos propres mots et les étrangers que nous étions, ne le sont désormais plus. Puis quand vient l'heure de trier toutes ces choses sans valeur que l'on a pu entasser pour s'en déposséder, vient toujours le temps du regret, non pas par des objets sans vie que l'on pourra laisser, mais plutôt par cet album de souvenirs qu'on s'apprête à refermer.


Quand les kilomètres vont me distancer de cette terre d'asile qui m'aura si longtemps offert l'hospitalité, il y aura ces pensées de toutes ces personnes que j'aurais pu côtoyer. J'entendrais encore certainement longtemps raisonner ces voix de nos échanges et discussions passées, en regardant dans mon rétroviseur ces visages chaque fois un peu plus s'éloigner. Beaucoup de choses peuvent s'oublier si on laisse le temps nous distancer, son album de souvenirs peu se dégarnir en ne laissant plus que de pages vides. Il est important de se rappeler, sa façon d'exprimer que tous les moments de nos vies ont pu compter, devenir à son tour un conteur d'histoires de tout ce qui a pu se partager, nos rires, nos larmes, nos drames, nos joies, nos espoirs ou nos attentes, toutes les teintes de nos vies, des plus sombres au plus claires. Je laisserai au temps devenir mon meilleur allié, conter mes plus belles histoires pour n'oublier quiconque, ni toi, ni toi là bas, toi ici, ni vous.

De ceux...

Commenter cet article