Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Vendredi 13 novembre 2015

25 Novembre 2015, 11:19am

Publié par bibun

Vendredi 13 novembre 2015

Nuit sans grondement d'orage
Opaque et sans visage
Une pluie nécrophage
Foudroyants ravages

Des éclairs irraisonnés
Des frappes aveuglées
Tant d'innocents sont tombés
Une vision ensanglantée

Il n'y eut aucune pitié
Face au regard des désarmés
Les colombes également criblées
La hache du passé est déterrée

Treize novembre qui marquera l'histoire
Lorsque défileront les corbillards
S'inclineront les têtes pour la mémoire
Avec du tricolore sur nos brassards

Ce fut un insouciant soir à Paris
Des explosions ailleurs et ici
La fête ne retentit pas du même bruit
Personne n'imagina en perdre la vie

Est-ce un point de non retour ?
Quand le pardon n'aura plus court
De nos aimés à leurs verbes sourds
La haine peut s'éveiller par amour

Un minuscule grain dans l'univers
Entre étoiles et autres sphères
Qui sommes-nous sur cette terre ?
Voués simplement à la guerre ?

Qu'en sera-t-il après ?
De nos regards émerveillés ?
Par une si triste réalité
Toutes ces places vides laissées

Chacun émotionnellement touché à sa manière
Dans ses tripes et d'autres dans leur chair
A présent, ce souffle révolutionnaire
Contre des croyances aberrantes et délétères

Tandis que toute une patrie se larmoie
Des mécréants en rient et festoient
Quelle diablerie peut être cette foi ?
La liberté est avant tout un choix

Bien sûr qu'il pourra y avoir la peur
Ça ne peut que retourner le coeur
De tous ces fous voulant la terreur
Ne pas faire d'eux des vainqueurs

Une pensée pour ces victimes aux yeux clos
Un hymne qui se chantera bien plus fort, bien plus haut
Quelques jours seulement, en berne seront nos drapeaux
Mais flotteront toujours pour préserver nos idéaux

Comme autant de fleurs déposées
Comme autant de mots laissés
Comme autant de dessins esquissés
Comme autant de bougies allumées

Paris, quand le temps viendra
Paris, tu te relèveras
Paris, de nouveau tu t'illumineras
Paris, avec tant d'émotions dans la voix

Commenter cet article

An'Maï 26/11/2015 00:36

Magnifique ! Quel bouleversant hommage !

bibun 26/11/2015 12:27

Merci beaucoup. Parfois il est des mots que l'on ne souhaiterait jamais écrire. Mais les événements font que l'on ne peut s'associer aux familles et amis des victimes. Et également avoir une pensée pour les survivants qui devront affronter un tout autre monde

flipperine 25/11/2015 15:01

il faut garder courage et ne pas montrer notre peur