Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Pourtant, je suis confiant

6 Juin 2016, 19:56pm

Publié par bibun

Pourtant, je suis confiant

Je t'accompagne sur ce chemin sombre, transpirant la tristesse et le désespoir.

Pourtant je suis confiant.

Je suis auprès de toi, d'un même pas sur cette route où la terre finira par se dérober.

Pourtant, je suis confiant.

Je suis à tes côtés sur le seuil de cet immense vide. Devant cet horizon renfermant cet apaisant silence.

Pourtant, je suis confiant.

Je regarde avec toi, cette plénitude. Ce repos auquel on songe parfois sans pouvoir le dire.

Pourtant, je suis confiant.

Je sais qu'il y a ce fusible que l'on peut faire sauter et ce petit pas qu'on parviendrait aisément à franchir.

Pourtant, je suis confiant.

J'observe ton regard qui convoite ce lointain et ces paupières qui rêvent seulement au sommeil.

Pourtant, je suis confiant.

J'écoute le sillon de tes larmes qui ne réussissent pas à s'empêcher de rouler sur tes joues. J'écoute cette douleur qui ne cesse de te consumer de l'intérieur suppliant de l'abréger.

Pourtant, je suis confiant.

Je reste là, sans bouger. Cet ultime face à face où le regard suffit à lui-même. Sans jugement, avant que nos routes se séparent, parce que ce n'est pas mon heure.

Pourtant, je suis confiant.

Je soutiens ton regard épuisé et je te souris. Où je peux observer ce même sourire qui se partage en retour.

Pourtant, je suis confiant.

Je romps le silence et m'incline pour ces choix qui imposeront le respect. En ce jour qui n'existe plus vraiment. En cet instant j'ai juste envie de te confier : Ce sourire qui a pris naissance dans le néant, au travers d'une émotion qui te semblait tellement résignée. N'y en a-t-il pas d'autres à vivre ? N'existe-t-il vraiment plus rien à vivre ?

Pourtant, je suis confiant.

Je ne te dirais jamais que tout ira pour le mieux. Que tout s'arrangera. Que tu ne seras pas jugé sur tes pensées ou tes choix. Que cela ne reviendra pas. Mais n'y a-t-il vraiment plus rien à vivre ? Pas même encore un sourire ?

Pourtant, je suis confiant.

C'est le moment de m'en aller. Cette fois si tu le souhaites, à ton tour tu peux m'accompagner. Une longue route pour parler. Te dévêtir de ce qui est resté trop longtemps prisonnier. Cet hôte funeste qu'il faut laisser s'évader.

Parce que je suis confiant.

Je ne te dirais jamais qu'il ne reviendra pas. Dans un autre temps, un autre endroit. Pour l'heure souris-moi. Encore une fois. Encore plein de fois. C'est pas mon heure. Ce n'est pas non plus ton heure. Notre temps viendra. Peut-être demain. Peut-être un petit peu plus loin. Dans un lointain peut-être, ça c'est certain. Après tout on s'en fout.

Parce que je suis confiant.

Le plus important, ce n'est pas l'heure. Ce n'est pas la peur. On s'en fout d'ailleurs. C'est juste savourer chaque instant du meilleur.

Parce que je suis juste confiant.

Commenter cet article