Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Errance

30 Juin 2010, 10:21am

Publié par bibun

Des présences qui accordent trop d'insistance
A tous les jugements de complaisance
Qui font fi des circonstances
Préférant infliger des sentences
Nuire par simple arrogance
Lynchage de bienséance
S'exprimer par la violence
On ne porte plus assistance

Préférer alors les routes d'errance
Conserver seulement le silence
Donner d'avantage d'importance à l'existence
Ainsi qu'à la vie un tout autre sens

 

bulle2mots errance

 

Voir les commentaires

Epines de roses

30 Juin 2010, 10:17am

Publié par bibun

L'opulence du monde industrialisé, aveuglante prospérité pour nous faire oublier que sur l'autre hémisphère les rêves se sont dispersés, mais une gargantuesque soirée fera tout oublier, fera déculpabiliser.

Est-ce que cela fait mal de ne pas manger ?

L'envie des yeux ne pas savoir y résister, il ne faut surtout pas manquer, que tout le monde soit rassasié, parce que ça gâcherait la soirée. Les restes pour quoi s'en incommoder, on a pris l'habitude de les jeter.

Est-ce que c'est douloureux d'avoir le ventre creux ?

Il y a au loin ces terres qui regorgent de misères et qui en deviennent bien souvent mortifères, où de l'opulence n'en connaître que son contraire. Alors pour quoi se polluer d'une ambiance délétère pour quelque chose à laquelle on ne peut rien y faire.

Est-ce que l'on souffre de mourir de faim ?

Il y a toutes ces âmes de l'autre côté, beaucoup trop éloignés pour s'en soucier, mais qui doivent nous regarder les yeux exorbités par la valeur de l'opulence qu'on ne sait plus y donner, mais qu'on sait jeter...

Est-ce que cela fait mal de ne pas manger ?

La vie réserve bien des mystères, que l'on soit né du bon côté de la frontière, mais qui n'empêcheront pas ces crèves la faim de tomber en poussière avec l'espoir que cela puisse fertiliser leurs terres.

Est-ce que c'est douloureux d'avoir le ventre creux ?

Alors de ces vies sacrificielles jaillira peut-être une rose de ce sol aride pour redonner de l'éclat aux rêves putrides. Qu'ils puissent au travers d'elles, par leurs couleurs et leur parfum, pouvoir s'imaginer un incroyable festin.

Est-ce que l'on souffre de mourir de faim ?

Il fut un temps où les épines de la rose en étaient exemptes, que rien n'aurait pu la rendre blessante et encore moins arrogante. Elles sont simplement nées de la poussières de ces âmes de misère, juste pour rappeler que lorsque la main se fait piquer, te donner la sensation...

Ô combien c'est douloureux d'avoir le ventre creux.

 

1460878649.jpg

 

Voir les commentaires

Hymne National

29 Juin 2010, 13:40pm

Publié par bibun

Peut-on entonner l'hymne national n'importe comment, au coeur d'un stade bruyant, en meeting politique aux promesses d'enchantement ou devant une stèle d'anciens combattants.

Est-ce que certains de ces événements ne rendent pas ce texte partisan avilissant. A-t-on le droit de l'humilier, oublier toutes ces voix du passé qui sont tombées afin que nos libertés ne soient plus occupées.

C'est une chanson qui devrait être respectée, léguée par nos aînés, qui a vu fédérer des valeureux guerriers pour ne pas que l'occupation soit acceptée.

1792 à vu naître "Aux armes citoyens" battez vous que vous soyez le plus jeune ou doyen...

Lourd a été le prix de la tyrannie, mais on ne peut pas en faire fi et que son histoire tombe dans l'oubli, tout ce qui nous a donné l'aujourd'hui.

Banaliser la Marseillaise n'importe où, n'importe comment, ce n'est pas vraiment faire honneur à tous nos anciens combattants.

marseillaise.jpg

 

Voir les commentaires

Des Regrets

29 Juin 2010, 13:35pm

Publié par bibun

Il y avait tous ces mots que j'avais composé sur ce bout de papier, ceux là même qui n'ont jamais pu te toucher, puisque tes yeux sur chacun n'ont jamais pu s'y déposer. Les battements de ton coeur s'en sont allés et ton souffle s'est essoufflé avant de s'évaporer, pour ne laisser que les regrets.

Ces mots sont quand même restés sur ce bout de papier, que la poussière a recouvert pour les effacer, mais qui n'ont jamais cesser d'exister, juste restés prisonniers par les années du regret.

Un jour ce bout de papier finira quand même par s'abîmer et ces mots perdront toute lisibilité par le regret de ne plus avoir de raison d'exister, de ne plus posséder l'émotivité qu'ils devaient susciter envers qui ils étaient destinés.

Il y a parfois des destins brisés, des amours foudroyés, des histoires inachevées... avoir quantité de raisons d'empiler des regrets. Mais il y a tout ce que la mémoire ne pourra jamais enlever, que les mots vont continuer à faire subsister... Puis quand le temps l'aura décidé... devenir le fantôme de ton éternité.

 

v99.jpg

Voir les commentaires

De l'ordinaire

28 Juin 2010, 13:38pm

Publié par bibun

Diluer la misère pour la rendre éphémère, quelque chose d'ordinaire à laquelle il ne devient plus important de s'en faire... il y a déjà bien assez d'émissaires.

Un jour à mon tour je crèverai, que le temps garde encore secret par toutes les intolérances que le corps ne sera plus en mesure de supporter.

Savoir simplement regarder ou est-ce simplement une possession de culpabilité, juste un prisonnier qui attend de se faire exécuter.

Ne plus avoir foi en l'humanité donne juste la force de creuser, un simple trou pour s'enfoncer, où les regards détournés sont comme une pelletée qui viendrait nous enterrer.

Pas de stèle gravée à l'endroit même où l'on finit allongé sans même une fleur déposée, juste des herbes folles pour faire oublier... effacer tout ce que la misère a pu engendrer.

 

2396877635_cd0f5021f3.jpg

 

Voir les commentaires

1 2 > >>