Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Des mots de moi

25 Juillet 2010, 08:57am

Publié par bibun

Des mots de moi, c'est ce qu'il restera, un peu comme un fil d'émotion qui l'un à l'autre nous liera, une voix qui continuera à murmurer tout bas. 

Des mots de moi, c'est ce que j'écris pour toi, un peu comme un amour qui ne s'éteint pas, une promesse qui subsistera défiant bien des lois.

Des mots de moi, ce qui ne jamais ne s'effacera, un peu comme ces étoiles que le noir n'engloutira pas, un souhait que le ciel t'accordera si tu y crois tout comme moi.

Des mots de moi, j'espère que tu les conserveras, un peu comme cet espoir auquel on croit, ces trésors d'autrefois, des souvenirs que l'on oublie pas.

Des mots de Toi, le meilleur qui émane de moi... Alors n'oublie pas, où que je sois, il y aura toujours autour de toi des mots de moi... même si la voix ne les exprimait pas.

 

desmots.jpg

 


Voir les commentaires

Sur le quai de gare

12 Juillet 2010, 05:41am

Publié par bibun

Sens-tu cette atmosphère chargée d'émotions électrisées, ce que l'on garde pour soi et que l'on ne veuille pas exprimer. 

Il y a cette attente que le temps puisse s'arrêter, mais il va seulement continuer à s'égrener et apercevoir au loin le train se présenter jusqu'au quai... 

Dans mes doigts, serrer ce billet sans savoir où il va bien pouvoir me mener, en cherchant un visage familier et de ma main te montrer tout ce qui ne s'est jamais exprimé... 

Sens-tu cette atmosphère chargée de mes émotions électrisées... et laisser le vent te murmurer les battements de mon coeur que la voix ne savait pas porter.

 

allonsannot3nb1gl0.jpg

Voir les commentaires

Le poids des secrets

9 Juillet 2010, 14:49pm

Publié par bibun

Ne pas être obligé de mentir, seulement ne pas pouvoir dire et de ses serments ne pas vouloir s'en dévêtir ni même devoir se trahir, afin de ne jamais en blémir. 

Un secret peut paraître comme jamais bien méchant, mais les mots le constituant peuvent parfois apporter bien des tourments, des larmoiements que l'on feint d'être présent... 

Se poser bien des questions, tenter de réaliser des reconstitutions, se plonger en immersion pour se laisser le temps de la reflexion et des suppositions. 

Il y a des bagages qu'il faudra abandonner, tout ce qu'on a aura pas eu le temps de trier que le temps se chargera de désagréger, mais qui n'aura de cesse à chaque jour de nous hanter et espérer qu'un jour on puisse en être dépossédés... 

Il est est temps d'y aller, ne pas se donner le temps de pleurer pour ne pas regarder tout ce qui aura dû être sacrifié.

 

chut.jpg

Voir les commentaires

Ce qui n'a pas été exprimé...

6 Juillet 2010, 05:34am

Publié par bibun

 

Prendre des décisions que l'on aurait jamais pensé devoir un jour être confrontées, pourtant quelquefois mêmes ses plus chers souhaits devoir les sacrifier et même parfois l'amour n'en est pas épargné. 

Il ne reste que des regards égarés pour ne pas que les yeux viennent à se croiser et que sa douleur en soit d'autant plus exacerbée. 

A chaque jour il faudra supporter, que le bonheur que l'on a accordé, c'est voir le sien irrémédiablement être immolé. 

Au loin juste observer ta silhouette dans l'horizon se diluer avec la seule espérance de te voir rester, mais seulement se résigner à l'absence à laquelle il faudra s'habituer.

Le temps a passé, pourtant n'avoir rien oublié et sans cesse se demander ce qu'il aurait fallut changer du passé afin que l'avenir en soit modifié. 

Etre seulement hanté de tous ces mots qui sont restés prisonniers, de ces gestes qui n'ont pas été témoignés, de cette peine qui ne s'est jamais exprimée... tout ce qui a fait... tout ce qui n'a pu s'effacer... tout ce qu'il a fallut garder... tout le manque de toi qui a fini par me posséder.

 

homme_rose.jpg

 

Voir les commentaires

Rêves... d'argent

6 Juillet 2010, 05:25am

Publié par bibun

 

L'agonie du ballon rond, quand les champions sont touchés par la gangrène des millions, où la passion se transforme en cuisante déception et en en une profonde désillusion. Peut-être reverrons-nous renaître la passion du sport, savoir accepter ses torts pour revoir la récompense glorieuse de l'effort et non l'intérêt descoffres-fort. Tous ces gros sous des sponsors pour ces princes consort.

 

carrefour-edf-150x150.jpg

 

Voir les commentaires

1 2 > >>