Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

L'été meurtrier

6 Août 2016, 10:05am

Publié par bibun

L'été meurtrier

En ces journées ensoleillées
Entre chaleur et vive clarté
Juste cette envie de flâner
Siroter aux terrasses des cafés

Des soirées si propices
Constellées de feux d'artifice
Aux fronts qui se plissent
Sourires et clin d'oeil complices

C'est comme cela que l'on se l'imagine
Cette insouciance tellement divine
Se dénuder de ces habitudes citadines
Mettre enfin le quotidien en sourdine

Or, l'été est déjà si meurtrier
Tant de vies envolées
Tant de visages endeuillés
Trop de soirs de veillées

Ne plus pouvoir se dire
Ne résonne plus l'écho des rires
Si soudainement confronté au pire
Le seul bagage de ses souvenirs

A la lueur des bougies
Silence de yeux rougis
Incompréhensible tragédie
Au nom de quoi, de qui ?

Partout sur la terre
Ce mal être larvaire
Une odeur de poudrière
Avant l'orage de la guerre

Il y a quantités de chemins
Parfois hasardeux ou incertains
Mais à ne plus croire en rien
C'est offrir à l'espoir son déclin

Ne perdons jamais la mémoire
Sur les atrocités de notre histoire
Que notre monde ne soit pas un mouroir
Par la dictature d'une vie de cauchemar

Je suis tellement de villes et pays
Je suis comme vous, ce coeur meurtri
Je suis pour encore et toujours célébrer la vie
Je suis pour cette liberté qui n'a pas de prix

Avant de vouloir le paradis
Ne prônons pas l'enfer ici
Si belle pourrait être la vie
Que seul l'orgue soit barbarie

Voir les commentaires

Jusqu'au soleil levant

4 Août 2016, 15:30pm

Publié par bibun

Jusqu'au soleil levant

Il y a toujours un lendemain
Même pendant nos chagrins
Cet instant bref et incertain
Quand s'ébruite le clap de fin

Il y aura encore un jour
Même après les amours
A ce coeur qui cogne tambour
Ces pleurs qui se veulent trop lourds

Il se présentera une fois de plus un autre après
Même quand le monde tout autour a déserté
Il y a ces dictons qui révèlent leur vérité
Mieux vaut être seul que mal accompagné

Parce que d'autres vont venir
C'est aussi cela la route de l'avenir
Parfois il est préférable de partir
Même quand il y a des obstacles à franchir

Il y aura d'inombrables autres heures
Même quand tempête cette douleur
Rechercher seulement la lueur
Le courage de surpasser ses peurs

Il y aura encore une nouvelle fois
Même au travers du désarroi
Et si jamais tu n'y crois pas
Je pourrai l'être pour toi

Il y a de multiples conséquences
Quand s'installe la complaisance
Puiser simplement dans le silence
Pour se détacher des nuisances

Il y aura ce précieux moment
Même dans le tourbillon du tourment
Les choses se verront alors autrement
Patientons jusqu'au soleil levant

Voir les commentaires

J'accepte l'échec

3 Août 2016, 21:16pm

Publié par bibun

J'accepte l'échec

Il faut apprendre à accepter l'échec auquel on peut être confronté. Se résoudre à ce qu'une personne ne puisse pas être sauvée, ce malgré tout l'amour que l'on peut ressentir et la meilleure énergie mise pour y contribuer.

L'échec est bien là, quand la parole de la raison est écrasée par les fausses promesses des illuminés, des gourous qui font miroiter des univers extraordinaires, alors qu'eux même sont en plein désordre. Ces charlatans prédicateurs qui se pensent missionnaires du bien de l'humanité, mais de simples destructeurs de vies, où l'effet papillon calcine leurs ailes, qu'il devient impossible de les observer à nouveau voler.

Il y a cette douleur de n'avoir pas fait suffisamment pour l'empêcher. Le seul souvenir de nos anciens pas avant les mauvaises rencontres. Te voir t'éloigner sur ce chemin ténébreux qui conduit à cet embarcadère, où t'attends cette petite barque fragile qui va filer dans les eaux sombres, où le retour ne sera probablement plus possible.

Il y aura cette tempête de la perdition avec ces vagues sauvages venant s'écraser contre les parois et tôt ou tard viendront retourner cette si frêle embarcation.

J'accepte l'échec. Ça restera ma peine, mon silence. N'oublie jamais que je t'aime et que j'aimerai toujours. Tu t'es perdu... Je t'ai perdu...Je ne peux plus rien malheureusement. Pourtant je ne m'avoue pas vaincu ni ne me résignerai.

Je grimperai au plus haut de cette falaise qui t'a vu t'éloigner, te prendre par le brouillard. Je conserverai inlassablement ma lanterne à la main, afin qu'il y ait toujours cette lumière dans l'obscurité. Parce que lorsque le jour de la tempête viendra et que la petite barque chavirera...

Au moment où tu auras l'impression d'être isolé, car ça sera le cas. Puise au fond de toi et si tu parviens à récolter la force de nager à contre courant. Cherche alors la lumière et tu me trouveras. C'est la dernière chose que je puisse encore faire, parce que je me résigne pas. J'ai cru, je crois toujours et j'ai encore envie de croire en toi, mais je ne peux pas aller au-delà... Ça ne tient plus qu'à toi.

Dans le silence de toutes ces nuits obscures, je tiendrai fermement cette lanterne avec cette flamme, le dernier vestige de cette lumière que tu as sacrifié.

J'accepte l'échec, mais ne me résigne pas.

J'accepte l'échec, l'amour que j'ai pour toi ne s'éteint pas, n'oublie jamais cela.

Voir les commentaires