Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Comprendre, qui le pourrait ?

14 Novembre 2010, 08:54am

Publié par bibun

Il y avait ces mots que je savais manier, que je pouvais façonner ou encore imager, pourtant après les avoir aperçu si longtemps virevolter, j'ai pu aussi les voir tomber et se briser.

Il y a toutes ces questions qui ne cessent de me posséder, que je peux entendre violemment raisonner, sans qu'aucune explication n'ait pu être donnée et comprendre comment je le pourrais.

Il y a cette colère que je n'ai pas voulu explorer, juste senti le monde se dérober sous mes pieds, parce qu'au jeu du poker menteur je n'ai jamais su y jouer, bien trop compliqué.

Aujourd'hui est entièrement dévasté, des ruines que le vent va finir par balayer et demain si je devais seulement y penser, que va-t-il bien pouvoir rester, peut-être seulement une terre stérile où plus rien ne va pouvoir pousser.

Y a-t-il sur ce visage qui devrait être caché de la honte ou bien une once de regret sur toutes les blessures que tu as su infliger et tous les dommages collatéraux qui ont pu se gangréner ? Mais ça je ne le verrai jamais.

Il y a toutes ces larmes que je ne sais pas verser, toute cette peine qui n'arrive pas à s'exprimer, pourtant des tempêtes j'en ai bravé, mais l'usure finit toujours un jour sur toute chose par l'emporter.

Plus d'une fois j'ai vu l'eau monter, me traîner loin des rivages ensoleillés, parfois même me projeter contre des récifs aiguisés. Toutefois dans cette obscurité, il y eut ce phare qui me rappelait et de sa douce lumière était là pour me réchauffer.

Il y a encore peu le courant m'a de nouveau emporté, plus le courage d'écoper en laissant la lame de fond tout inonder, mais de toute façon il ne restait plus grand chose à sauvegarder, tout ce qui avait de la valeur était déjà parti en fumé.

Il y a ce phare qui m'a de nouveau ramené, où les battements ne se sont pas assez espacés, où l'air n'a pas suffisamment manqué et pourtant j'en éprouve encore le regret... Comprendre qui le pourrait ?

Comprendre qui le pourrait ?
Me comprendre qui le pourrait ?
Te comprendre, faudrait-il que tu puisses encore le mériter. Impossible pour moi de te l'accorder.

Regarder seulement l'eau monter, la tête inclinée, où l'envie et le courage s'y sont déjà noyés, mais comprendre qui le pourrait.

comme_un_phare_dans_la_nuit_by_Lilibloody.jpg

Commenter cet article