Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Je t'aime, un peu, beaucoup... et vouloir ton tout

22 Octobre 2010, 07:48am

Publié par bibun

A la lumière obscure n'apparaissent pas les blessures, cacher la pourriture et les gestes de points de suture, mais de toute façon derrière les murs ricochent les hurlements transformés en simples murmures.


La nuit ne cesse de tomber, l'heure aux enfants d'aller se coucher où seulement quelques uns vont rêver et d'autres vont se faire visiter... Le père Noël a vraiment cesser d'exister, mais y a la promesse qu'ils vont finir par aimer, adorer et pour quoi pas en redemander.


Vas pas te foutre à pleurer ou à gueuler, pas de sentiments pour les dépravés. On finit toujours par oublier, alors viens pas faire chier avec ton passé, de toute façon personne veut l'écouter et les murs sont bien épais. Alors ta gueule et continue de creuser, putain de déglingué.


Quand les mots n'ont plus de retour face aux dialogues de sourds, certain finiront en chasse à cour et d'autres en simples troubadours, petits joueurs de tambours... Des rythmes endiablés, des chants entonnés sur tous nos actes manqués......


enfant-battu-viole-torture-enfance-violee-tabasse.jpg

Voir les commentaires

Combien faut-il... ?

22 Octobre 2010, 07:20am

Publié par bibun

Combien de temps met une balle avant que la tête soit perforée ? Combien de soubresaut peut faire le corps avant qu'une corde puisse totalement étrangler ? Combien de pierres faut-il avant de tomber quand on se fait lapider ? Combien de minutes nos sens peuvent-ils résister quand on se fait égorger ? Alors je me demande à quoi peut-on penser lorsqu'on doit résider dans un pays avec une dictature imposée.

dictature.jpg

Voir les commentaires

Ce qui ne se voit pas dans le noir

22 Octobre 2010, 07:00am

Publié par bibun

Vivre quand tombe le soir, parce que la tristesse n'est pas visible dans le noir pour faire le deuil de ses espoirs. Pas même un regard, fuir les reflets des miroirs et les inspirations devenues dérisoires avec lesquelles écrire les derniers mots de nos histoires. Suivre ce si long couloir, sans même le vouloir, sans même y croire, juste pour attendre le prochain soir... sans autre espoir...

la-misere-et-la-tistesse-ca-ne-se-voit-pas-dans-le-noir

 

Voir les commentaires

Pour que tu n'oublies jamais

22 Octobre 2010, 06:51am

Publié par bibun

Ces pensées qui reviennent en arrière, celles où l'on ne puisse plus rien faire, peut-être seulement s'en satisfaire ou bien vivre l'enfer. 
Se remémorer ce temps naguère, peut-être seulement hier... Tous ces cris et ces chants qui cognent contre la verrière sans même arriver à briser le verre.
Parce que même les plus valeureuses espérances guerrières peuvent se retrouver prisonnières... dans ces pièces sombres où s'évapore la lumière.

Ciel ombragé à la nuit tombée, où les étoiles ont cessé de scintiller, parce que les rêves se sont brisés et que les souhaits à terre se sont effondrés. 
Tous ces voeux qui ont perdu toute leur légèreté par des maux trop lourds à porter, des mots beaucoup trop essoufflés pour qu'ils puissent s'envoler.
Parce que même les plus belles choses que les mains puissent façonner peuvent quand même finir par s'user... que le coeur n'aura plus l'envie de réparer.

Le courage comme toute chose finira un jour par me déposséder, un abandon qui aura alors toute sa légitimité. 
Avant que toute force vienne à me quitter, il me faudra te montrer en pénétrant une dernière fois dans l'obscurité, celle qui me fera de moi ce spectre de l'éternité, juste pour que tu n'oublies jamais...
Même les plus beaux des mots n'enlèveront pas la laideur du passé, la tristesse qui peut parfois te posséder, la douleur que la chair s'est vu infligée... mais ces mots donneront envie à ces étoiles à nouveau de briller, afin que ressuscite les souhaits.

Si le souffle pour le murmurer devait te manquer, alors je t'offrirai mon dernier, juste pour lui donner la volonté de s'envoler... de scintiller et le voir s'exaucer.

peur-suicide-pensees-noires-inspiration-tristeese-melancol.jpg

Voir les commentaires

Ce que la pluie effacera

22 Octobre 2010, 06:46am

Publié par bibun

Des mots de ci, de là, que l'on lit parfois, une part de moi que la pluie effacera et rien ne restera... Il était une fois, des histoires que l'on ne se rappelle pas, où la poussière se déposera, que le temps engloutira comme des vestiges d'autrefois. 
L'été va s'en aller, des souvenirs à trier et des affaires à ranger dans des cartons qu'il faudra sceller... Il était des mots composés qui ont perdu l'envie d'exister.

ce-que-la-pluie-effacera-tombe-la-pluie.jpg

Voir les commentaires