Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Articles avec #poesie

Mon unique toi

11 Septembre 2017, 11:44am

Publié par bibun

Ce sens à ma vie
L'avant et le puis...
Ensemble l'envie
Dessinons l'infini
 
Mon unique toi
Peu importe l'endroit
Que tu sois là
Mon unique choix
 
Même sous la pluie
Un seul parapluie
Ta présence qui me suffit
Toi, mon éclaircie
 
Mon unique toit
Quand s'enlacent nos bras
Je t'aime juste comme ça
Mon unique foi
 
Mes lendemains
Dès l'aube, ta main
Et encore du plus lointain
T'embrasser pour rien
 
Mon unique toi
Ici ou là-bas
Toi, près de moi
Mon unique choix
 
Des mots de velours
La caresse du jour
Ma lettre d'amour
Croire au toujours
 
Mon unique toit
Mon ciel d'éclats
Je t'aime dans ma voix
Mon unique choix

 

 

Voir les commentaires

Nos mots qui flottent au vent

28 Août 2017, 12:22pm

Publié par bibun

Si l'on riait encore un peu
De nos jours pas si glorieux
Ou de nos rides qui nous font vieux
Profiter de ces instants chaleureux
 
Soyons juste taquin
Sans être mesquin
Soyons riche de rien
Sans se lâcher la main
 
Si l'on jouait à la courte échelle
Pouvoir se hisser dans la nacelle
La toile se gonfle et déploie ses ailes
Et s'envoler jusqu'au balcon du ciel
 
Dans ce ballon pour nulle part
Laissons faire le hasard
Peut-être un autre aérogare ?
Mais encore voir et toujours croire
 
Si l'on se souriait encore au passage
De la bienveillance sur nos visages
Lorsque défile les paysages
Notre si insouciant voyage
 
Suivons seulement la route zodiacal
Que traversent les aurores boréales
Apercevoir la définition du subliminal
Et pour quoi pas décrocher une étoile
 
Si elle était là juste pour te rappeler
Quoi qu'il arrive de ne surtout jamais oublier
Que toute histoire vaut la peine d'exister
Seulement si elle peut être racontée
 
Allons parcourir un peu plus l'univers
D'autres légendes et d'autres chimères
D'un même pas fouler chacune de ces terres
Alors continuons juste à nous plaire
 
Si l'on oubliait tout simplement le mauvais
Récolter ce que l'on a jadis pu semer
Les souvenirs du meilleur qui fut partagé
Et voir l'aube de nos amours encore se lever
 
Dans notre ballon flottant au gré des vents
Ces mots qui nous entourent et restent en suspend
Peut-être pour pouvoir les entendre plus longtemps
Chacun de nos je t'aime murmurés par nos sentiments

 

Voir les commentaires

La baleine bleue

23 Août 2017, 15:16pm

Publié par bibun

M'imaginer ce mammifère
Paisible vie sous les mers
Cette lointaine fable d'hier
Devenue à présent si mortifère
 
La baleine bleue
Qu'un simple jeu
On rit juste un peu
Rien de soupçonneux
 
C'est seulement des défis
Avec des vidéos à l'appui
On me like donc je vis
Plus être l'inconnu que l'on fuit
 
Je suis aimée
Même acclamée
Des ailes m'ont poussées
Je peux encore me surpasser
 
C'est à peine cinquante défis
J'ai ce public qui me suit
L'adrénaline et la douce folie
Rêve accessible que d'avoir des amis
 
Au tout dernier, on me demande de me tuer
Presque impossible de pouvoir s'arrêter
La fête ne peut pas se terminer
On ne meurt pas vraiment pour de vrai
 
Maman... Papa... ?
C'est moi ou il fait si froid
Punissez moi encore une fois
Promis, je ne recommencerai pas
 
Pourquoi cette dernière vidéo ?
Tellement de cris et de bravos
J'étais seulement mal dans ma peau
Est-ce que je peux reprendre à zéro ?
 
Dans les profondeurs j'ai suivi la baleine bleue
Ni légende ni même d'épilogue heureux
Je n'entends plus la clameur de mes amis si précieux
Dans ce jeu qui ne me semblait pas si dangereux
 

 

 

Pour en apprendre plus sur ce stupide jeu qui sévit sur les réseaux sociaux ciblant les adolescents :

http://www.20minutes.fr/high-tech/2023643-20170302-blue-whale-jeu-morbide-reseaux-sociaux-pousse-ados-suicide

 

Voir les commentaires

Une fois encore...

14 Août 2017, 16:47pm

Publié par bibun

Être à nul autre endroit
Seulement ce présent là
Notre première fois
Qu'on oubliera pas

Juste se sourire
Qui parvient à tout dire
L'inexistence du pire
N'avoir qu'un même souvenir

Qu'on le veuille ou non
Ressentir ces vibrantes émotions
Le coeur avant la raison
Sans un semblant d'explication

Ces moments de choix
Pour les vivre avec toi
Du murmure dans nos voix
Éprouver l'abandon du soi

Pas l'un ou l'autre
Juste l'un et l'autre
Pas l'un sans l'autre
Être là l'un pour l'autre

Est-ce qu'on se lasse ?
De nos instants fugaces
Est-ce que l'amour s'efface ?
A chaque fois que l'on s'embrasse

Ou peut-être que seulement
Ce lendemain qui nous apprend
La valeur des sentiments
A mesure que s'égraine le temps

L'attraction de deux corps
Et se désirer encore plus fort
L'apaisement du réconfort
Au lendemain le choyer encore

De ces longues nuits de veillées
Fenêtre ouverte sur un ciel constellé
Océan d'écumes d'un drap trop froissé
Par la vague du désir qui nous a emportée

Un réveil sans toi à mes côtés
Une vie complètement dépareillée
Chercher une nouvelle façon d'exister
Sans toutefois parvenir à y arriver

Trouver des excuses aux retards
A l'absence dans le silence du soir
Des mots qui s'envolent et s'égarent
Impossible de renoncer à l'espoir

Se quitter sans jamais s'oublier
Ces petites choses qu'il peut manquer
Peut-être une histoire inachevée
Tant qu'il restera ce tout inavoué

A chaque fois que l'on s'endort
Songer à l'autre par métaphore
Se séduire une fois encore
Sans l'ombre d'un remord

Laissons le temps nous rappeler
A ce jour qui fut notre premier
Laissons le temps nous ramener
Où je t'aime ne soit plus muet

Si on se disait juste à demain ou plus lointain
Adoucir le regret par la chaleur de nos mains
Avec un irrésistible baiser en clap de fin
Avant de sommeiller si amoureusement bien

 

 

Voir les commentaires

Mes héros préférés

16 Juillet 2017, 06:58am

Publié par bibun

Ces visages anonymes
Aux émotions sublimes
Mais cette indifférence infime
Infligeant le partage illégitime
 
Les héros de mes histoires
Tant de paroles dans le regard
Avec trop d'isolement à leur égard
Laissant un perpétuel brouillard
 
Tout ce que l'on ne prononce pas
J'ai envie d'écouter ces mots là
Ce timbre particulier dans la voix
Effaçant peu à peu l'ombre de soi
 
Il y a tout ce que tu ignores
Quand ça fait mal, on est pas mort
Même un coeur brisé bat encore
A chaque fois on se relève plus fort
 
Ces héros de mon enfance
Pas ceux auxquels on pense
Qui renoncent au silence
Par les murmures de la confiance
 
Je souhaite savoir d'où tu viens
Le confident de tes chagrins
Connaître tes hasardeux chemins
Tout en marchant vers le lointain
 
Je te parlerai de mes héros
T'écrire leurs noms sur des mémos
Où tu apparaitras également sur ces mots
Car à mes yeux, tu n'es plus incognito
 
Je ne te promettrai pas le jamais
Qu'il n'y aura plus de mauvaises journées
Souviens toi juste de mes héros préférés
Celles et ceux qui se sont toujours ignorés
 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>