Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Articles avec #poesie

Me connais-tu vraiment

20 Juillet 2015, 09:21am

Publié par bibun

Me connais-tu vraiment

Est-ce que tu me connais vraiment
A ce que je pense en ce moment
Sais-tu ce que je fais réellement
De ces gestes qui se réalisent spontanément
Si ton esprit croit en quelque chose de médisant
Alors étrangers, nous le sommes sincèrement

Quelle est la plus grande valeur de notre existence
Certainement nos histoires qui ont toute leur importance
Qui va bien au-delà d'une simple connaissance
Des paroles échangées sans jugement de complaisance
Penses-tu que les anges soient tombés en décadence
Dans leur télé réalité et ses néfastes conséquences

Il y a cet immense vide que l'on peut ressentir
L'impression que rien ne parvient à le remplir
Un manque qui a bien du mal à vouloir s'évanouir
Mais de cette inexistence, comment s'en dévêtir
Ces nuits qui se pensent effaçant les sourires
Des rêves que l'on voit un peu plus s'assombrir

Je me demande si tu me connais vraiment
Cette simplicité que j'affectionne en tout temps
Sais-tu ces sentiments qui m'animent réellement
De ces paroles qui s'échangent spontanément
Si ton esprit doute de mes mots bienveillants
Alors étrangers, nous le sommes véritablement

Si je te disais que la plus belle couleur est le noir
Que l'on a choisi de détourner en deuil ou en désespoir
Or, elle révèle toutes ces autres auxquelles on a cessé de croire
Comme lune et étoiles qui resplendissent au seul ciel du soir
Si à ce sombre tu voulais bien lui accorder l'apparence d'un miroir
Vois alors le reflet de ces chaleureux souvenirs sommeillant dans ta mémoire

Je suis ce clandestin qui suis sa route sans se poser
Qui souris au hasard de chacun de ces chemins de croisés
De ces belles rencontres ou ces retrouvailles de nos passés
J'aime porter ces guenilles de fantôme de l'éternité
Vernir un à un tous mes souvenirs pour les immortaliser
Parler de toi en qui j'ai foi, autour de ces feux de veillée

Est-ce que tu me connais vraiment
A ce que je pense en ce moment
Sais-tu ce que je fais réellement
De ces gestes qui se réalisent spontanément
Si ton esprit croit en quelque chose de médisant
Alors étrangers, nous le sommes sincèrement

Voir les commentaires

Je sais pourquoi je vis

4 Juillet 2015, 07:31am

Publié par bibun

Je sais pourquoi je vis

Je sais pourquoi je vis
Même si tout fut indécis
Une si silencieuse maladie
Un corps tellement affaibli

Une respiration qui fut artificielle
Nuits à la fenêtre observant le ciel
Cherchant un courant d'air providentiel
Tant de sommeils sacrificiels

Trop d'anesthésies générales
Une fatigue en épuisement total
Se battre contre le corps médical
Toutes ces pertes collatérales

Enfin des réponses inespérées
Que les années finirent par user
Une parenthèse qui allait se fermer
Soudain, il y eut cet orage d'été

La mousson de ta disparition
Endurer la perquisition
Les heures d'inquisition
Toutes mes erreurs d'inattention

L'abandon de ces familiers
Les uns les voir s'éloigner
Les autres devoir les enterrer
Foyer que les flammes ont léché

Cette nuit où j'ai embrassé la mort
Terrassement d'un si maigre corps
Pas une larme sur un triste sort
Capituler sans l'ombre d'un remord

Les yeux ne parvinrent plus à lutter
Lourdement s'allonger et s'enfoncer
Voir s'effacer cette lueur de chandelier
Comme une odeur de souvenirs brûlés

Sentir sur ma peau ce froid d'hiver
Tout doucement s'éteint la lumière
Battements timides cognant contre la verrière
Alors s'amplifie et s'impose le taire

Un réveil brutal en réanimation
Machine qui impulse ma respiration
La faucheuse abandonna sa vocation
Fantôme errant sans destination

Des regards de mépris
Le vide de ses amis
Coupable des non-dits
Complice et non trahi

Endurer le déshonneur
Cette invisible douleur
Des esprits moqueurs
Rester pour l'honneur

Toutes ces nuits ne plus vouloir dormir
De ces lendemains chaque fois pires
Perdre confiance et ne plus sortir
Toi mon ami, mon frère qui a su me faire mentir

Indéfectible dans les pires moments
Cette lettre sous ce petit banc
Attendre seulement le soleil couchant
M'y rendre pour n'y trouver que des mots absents

Il n'y eut qu'un seul écho existant
Bienvenue dans le monde des vivants
Prouve ce que tu vaux vraiment
Laisse parler les mauvaises gens

Toi qui ne t'est jamais vraiment éloigné
Toi qui n'est plus aujourd'hui à mes côtés
Toi que les ailes blanches ont su draper
Toi qui reste toujours dans mes pensées

Je sais pour quelle raison je vis
Je sais pourquoi encore je souris
Je sais quelle route je suis
Je sais la raison pour laquelle j'écris

Jamais je ne l'oublierai
Ceux qui m'ont accompagnés
Un jour, je l'honorerai
Alors une fois encore je reviendrais

Quoi qu'on en dise ou en pense
Je sais pourquoi j'avance
Chacun avec ses repentances
Je n'ai pas de soucis de conscience

Ne me pense pas fragile ou sensible
Les épreuves nous rendent insubmersibles
On peut être surpris par les invisibles
Ces liens qui deviennent indivisibles

Peu importe les peurs
Se relever de ses petits malheurs
Pas de rancœur, il y a pire ailleurs
Donne juste de toi le meilleur

Voir les commentaires

Tout ce qui se perd

23 Juin 2015, 09:05am

Publié par bibun

Tout ce qui se perd

On peut perdre le sourire
Mouchoirs qui se déchirent
Le désir de s'enfuir
Voir la situation pourrir

On peut perdre ses nuits
Des sommeils en intempéries
Empiler les insomnies
Des rêves évanouis

On peut perdre son chemin
S'éloigner encore plus loin
Devenir un clandestin
Vivre des jours incertains

On peut perdre l'envie
Il n'y a plus l'embelli
Chaque désir une phobie
Et voir demain, si...

On peut perdre la raison
Mémoire abimée par les saisons
Une gomme frottée sur le crayon
Ces souvenirs qui s'effaceront

On peut perdre ses êtres aimés
Absence avec laquelle composer
Un au-revoir difficile à prononcer
Toutes ces émotions exacerbées

On peut se perdre dans ses pensées
Le recul pour mieux y songer
Observer ce qui a pu s'égarer
Perdre c'est également gagner

Il y a toujours quelque chose à regarder
Même perdu au milieu de l'opacité
Dans la boue un lotus parvient à pousser
Le sombre peut cacher une beauté insoupçonnée

On peut parfois perdre son honneur
Ça doit seulement nous rendre meilleur
Pas d'esprit qui soit calculateur
Les actes doivent se faire avec le cœur

Raconte moi ce que tu as perdu
Je te répondrai, ne t'avoue jamais vaincu
L'espoir se cultive par delà chacun de nos vécus
Regarde tout autour et dis-moi, à présent que vois-tu

Voir les commentaires

Astamangala

22 Juin 2015, 09:47am

Publié par bibun

Astamangala

Ce fut des récits racontés
Autour des feux de veillée
Sous des ciels constellés
Les ombres de l'éternité

Bien avant les calendriers
Un si lointain passé
Une silencieuse épopée
Si peu à se rappeler

Tu portes la croix
Je porte le mâlâ
Chacun emprunte sa voie
L'essentiel c'est la foi

Nous ne sommes pas de la même lignée
De nos mots qui se veulent étrangers
Qui ne se comprennent qu'à moitié
Ça ne se peut pas s'ignorer

C'est l'union des énergies
Qui permet d'entrevoir l'infini
Nos paroles prononcées aujourd'hui
Qui se révèlent peu à peu à nos vies

Est-ce que c'est si important
De nos vécus qui se veulent différents
On en est pas moins bienveillants
Quand s'expriment les cœur luminescents

Il y eut un jour où le toi et le moi
Peut-être pas forcément aux mêmes endroits
Souvenons-nous également de cela
Et regardons à présent où l'on va

Je continue sur ma voie
J'égraine délicatement mon mâlâ
Grande compassion du mantra
Aum Mani Padme Hûm dans ma voix

Certains portent la croix
D'autres n'ont pas la même foi
La relique du Saint-Graal pour toi
Pour moi, grandir encore dans les pas de Bouddha

Nous ne sommes pas de la même lignée
De nos mots qui se veulent étrangers
Qui ne se comprennent qu'à moitié
La spiritualité enseigne aussi le respect

Peu importe en qui je crois
Peu importe en qui tu crois
La foi ne s'impose en aucun cas
Elle se révèle seulement à soi

Mon histoire c'est celle là
Des pas parfois maladroits
D'une lointaine lignée qui s'effaça
C'est aussi la route de l'astamangala

Voir les commentaires

Face à la jetée

19 Juin 2015, 19:37pm

Publié par bibun

Face à la jetée

Comme un air asphyxiant
A la limite de l’écœurement
Quelque chose de troublant
Un mauvais pressentiment

Se retrouver un bref instant démuni
Posséder par l'instinct de survie
Il y aura forcément un prix
Des larmes ainsi que des cris

Face à la jetée
Debout sur les rochers
Une mer huilée
De toute beauté

Un calme apparent
Comme un retentissement
Puis, plus un mouvement
Un silence effrayant

Le temps reprend vie
Un bref sursis
Illusion d'infini
Parvient un bruit

Face à la jetée
Debout sur les rochers
Une mer agitée
Embruns parfumés

Tout s'accélère
Ombres sur lumière
Suintante colère
Plus rien à faire

Au loin, le mur d'eau
De plus en plus haut
La vague du chaos
S'entourer d'une bulle de mots

Face à la jetée
Debout sur les rochers
Une mer déchainée
Violente ondée

Ne pas s'enfuir
On peut faiblir
Affronter le pire
Jusqu'à se démunir

La vague est là
Je ne respire pas
Elle me foudroie
J'ai la foi

Face à la jetée
Debout sur les rochers
Une mer huilée
De toute beauté

La vague est passée
Pas d'esprit meurtrier
Éléments circonstanciés
Sa propre volonté

Défier l'imprévisible
Braver les nuisibles
Une apparence sensible
Devenir plutôt insubmersible

Face à la jetée
Debout sur les rochers
Une mer apaisée
Transpirante sérénité

Toujours debout
Tenir le coup
Le sombre se dissout
C'est juste en nous

C'est déjà du passé
Ne pas se laisser enfermer
Les vêtements vont sécher
Baignés par la luminosité

Dos à la jetée
Abandonner les rochers
Une mer qui continue à chanter
Un tempo sur lequel s'accorder

Défi N°50 La plume d'Evy

http://plume-de-poete.over-blog.com/tag/defis/

Participation ouverte à toutes et tous...

Défi 50 la plume d'Evy

Défi 50 la plume d'Evy

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 > >>