Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Articles avec #poesie

Ce que dicte nos peurs

7 Octobre 2012, 11:59am

Publié par bibun

Jour après jour passer son temps à parcourir les continents
L'espoir de trouver un endroit un petit moins effrayant
Loin de ces terres sombres qui recueillent les mourants
Leurs soupirs d'agonie éparpillés par le souffle du vent

Qu'il n'y ait plus ce perpétuel voile de poussière à l'horizon
Ne plus entendre le chuintement intempestif des démons
Même perceptible au travers des murs des maisons
S'enfuir avant d'être soi-même la récolte de la moisson

Prendre juste ce qu'il peut toujours sembler à ses yeux important
Cette foi encore pour le moment inébranlable en ses rêves d'enfant
Blasphème d'impie envers ces dieux qui se vénèrent dans le sang
Aux légendes ancestrales que la peur a fait perdurer dans le temps

S'éloigner le plus possible de ces bêtes devenues enragées
Autrefois des hommes que le présent a seulement déshumanisé
Epouvanter par tous ces autres que l'on n'ose même plus côtoyer
S'isoler et se rassurer en essayant d'appartenir à une communauté

Transformer ses quartiers ou son foyer en prison de haute sécurité
Ne pas se laisser approcher par n'importe lequel de ces étrangers
Montrer les crocs pour tout regard que l'on estimerait comme déplacé
Charger ou mordre le premier avant d'être soi-même parmi les blessés

Jour après jour passer son temps à parcourir les continents
L'espoir de trouver un endroit un petit peu plus accueillant
Vers ces terres lumineuses qui recueillent les survivants
Où s'entend et se ressent ces rires lointain dans la brise du vent.

 

petit-prince-solitude-solitaire-monde-effrayant-peur-etrang.jpg

Voir les commentaires

Impossible de s'évader

6 Octobre 2012, 19:48pm

Publié par bibun

Je suis toujours resté à ce même endroit
A attendre un hypothétique je ne sais quoi
Là où l'on se vit pour la toute dernière fois
Et le temps effaça les empreintes de nos pas

Emietter le temps en scrutant l'horizon
Sans vraiment vouloir se faire une raison
A en oublier même les douleurs de ses lésions
Accrocher ses souvenirs aux murs de sa prison

Ces seuls clichés pour partager son présent
Pour ne plus regarder ces si sombres sentiments
Rendre son quotidien un petit moins effrayant
Les murs de sa geôle ont rendu le futur inexistant

Les saisons passeront jusqu'à ce que sa peine soit soulagée
Etre tellement resté si longuement éloigné du monde civilisé
S'apercevoir et se résigner que son univers a inévitablement changé
Cette part de soi qui ne peut s'évader en restant prisonnier du passé

 

prison-prisonnier-solitude-tristesse-peine-passe-homme-pleu.jpg

Voir les commentaires

Dans le sillage des ombres

22 Septembre 2012, 11:13am

Publié par bibun

Pas toujours le temps de l'écrire
C'est encore l'heure de courir
Ne pas faire l'erreur d'y réfléchir
Consentir qu'il faille seulement fuir

Il y a ce pisteur qui me suit à la trace
Avec bien plus que de simples menaces
L'hostile qui sans cesse me pourchasse
Puis la fatigue laissera place au volte-face

S'inventer de perpétuels défis
Pour s'accorder un peu de répit
Pas forcément qu'il y en ait l'envie
C'est bien souvent le seul compromis

Il y a ce pisteur qui me suit à la trace
Avec bien plus que de simples menaces
L'hostile qui sans cesse me pourchasse
Puis la fatigue laissera place au volte-face

C'est cette voix du fond des âges
Il est l'ombre dans notre sillage
Ce vent te poussant loin des rivages
La lame de fond de nos naufrages

Il y a ce pisteur qui me suit à la trace
Avec bien plus que de simples menaces
L'hostile qui sans cesse me pourchasse
Puis la fatigue laissera place au volte-face

Tant d'errances vers ces impossibles ailleurs
Ces vestiges de ce qui fut ce monde meilleur
Ce lieu qui empêcherait l'avancée de l'inquisiteur
Désespoir que l'on perd toujours au poker menteur

Il y a ce pisteur qui me suit à la trace
Avec bien plus que de simples menaces
L'hostile qui sans cesse me pourchasse
Jusqu'à ce jour où l'on sera face à face.

 

ombre-inquisiteur-pisteur-errance-desespoir-tristesse-poke.jpeg

Voir les commentaires

Vitesse Variable

20 Septembre 2012, 14:40pm

Publié par bibun

Il est possible de regretter amèrement ce temps heureux de l'insouciance
Quand on pouvait encore vivre sans méfiance, avant de perdre toute confiance
Les coups durs parviennent à te prouver qu'il y a de la noirceur dans toute couleur
Ce contraste où le pire a réussi à se diluer dans ce qu'il pouvait y avoir de meilleur

Parce que la vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son
On se laisse porter par son coeur avant de donner audience à sa raison

Même les plus belles émotions peuvent se consumer et choir en tisons
Ce qu'il reste de ces sentiments brûlés par les flammes de la trahison
Cette petite mort accordée par la main ayant donnée ce dernier coup de sabre
Comme une sinistre épitaphe qui resterait gravée à jamais dans le marbre

Parce que la vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son
On laisse parfois faire les choses pas pour les meilleures des raisons

Certain ne veulent ni ne peuvent s'empêcher d'avoir ce besoin viscéral
De vomir des insanités dictées par des pensées dénuées de toute morale
Le monde regorge de ces petites gens soi-disant irréprochables et respectables
Même derrière leur allure minaudée, tôt ou tard on finit par les trouver détestables

Parce que la vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son
On se laisse souvent charmer par les êtres avant de les trouver cons.

 

etoile-filante

Voir les commentaires

Pas le courage d'oublier

19 Septembre 2012, 10:43am

Publié par bibun

Il est difficile quelquefois d'accepter que les choses soient seulement ainsi
Un regard qui se perd en se laissant étreindre par cette douce vague de nostalgie
Une pensée attendrissante envers toutes ces personnes que l'on a pu chérir
Ces fantômes d'aujourd'hui que l'on ne parvient pas à pouvoir laisser partir
Chaque jour fouiller cette malle aux souvenirs pour ressentir encore la présence
Une façon comme une autre de retarder l'absence, avant que ne s'abatte le silence
Sans cesse cette pensée imaginaire que le nous eut encore cette saveur délectable
Mais face à l'abandon ou à la mort, ces accords resteront à jamais non négociables
Parfois avoir le courage de renoncer à cette malle afin que le vent parvienne à s'y engouffrer
Les souvenirs n'en seront pas oubliés tant que les mots se prononceront pour les faire subsister
Il y a aussi chacun de ces coffres que l'on aura jamais la force ni la volonté de s'en détourner
Savoir l'enfouir afin d'en protéger celui-ci, une manière de t'avouer que je ne pourrais t'oublier.

 

courage-absence-silence-abandon-deuil-seul-au-monde-tristes.jpg

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 > >>