Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Articles avec #poesie

Les hostiles réactions

18 Août 2015, 20:04pm

Publié par bibun

Les hostiles réactions

Cette bulle au verre épais
Un cristal à la vive luminosité
La divine sensation de s'oublier
De s'imaginer enfin protégé

S'accrocher à un leurre
Finir vaincu plutôt que vainqueur
L'édifice ne peut être protecteur
Quand le pire provient de l'intérieur

Un univers totalement privé de confidences
Noyé par une interminable vague de silence
En même temps qui veut savoir ce qui se pense
Lorsque tout le monde prend ses distances

Il y a ces mots qui suscitent d'hostiles réactions
Crier au fou sur ces spectres en grande dépression
S'éloigner de ces bulles que l'on abandonne à l'isolation
Avec l'orage s'accompagne toujours la révélation

Se distingue à mesure les nombreux absents
Se perd les soutiens et les encouragements
Le temps s'écoule alors différemment
Quand l'effervescence laisse place au néant

Vois en moi seulement ton reflet
Les choses ne restent jamais figées
Il faut savoir également impulser
Je crois en toi, car je sais qui tu es

Dis-moi, n'es-tu pas épuisé
Parvenir à rester sans cesse éveillé
Dis-moi, ne te sens-tu pas étranger
Dans cette bulle qui parvient si bien à éloigner

Je caresse cette paroi
Solitude qui impose sa loi
Je reste néanmoins là
Or, je ne peux la briser pour toi

N'attends pas de moi de t'assister
Je connais aussi cette fascinante facilité
Que les cendres puissent enflammer ta volonté
Je crois en toi, c'est la meilleure façon de t'aider

Laisse moi te porter sur mes épaules
Marcher sans suivre de boussole
Que tu puisses reprendre ton envol
Que s'entende à nouveau tes paroles

Même si mon regard semble parfois s'évader
Regarde, et dis-moi ce que tu reconnais
Confie-moi ce que le pire a su t'enseigner
Raconte-moi comment tout a commencé

Il ne faut retenir que les belles réactions
Je ne peux que posséder de l'admiration
Quand se combat toute forme de résignation
Quand l'ombre se dissout par l'illumination

Voir les commentaires

Ma plume

13 Août 2015, 08:16am

Publié par bibun

Ma plume

Écrire pour ne pas t'oublier
Se rappeler la personne que tu es
Se souvenir de ces moments donnés
Aussi bien le bon que le mauvais
Tout ce qui a réussi à nous façonner
Un nouveau regard sur lumière et obscurité

Une pensée un petit peu réfléchie
Accorder un tout autre sens à sa vie
Des longs chemins plutôt que des raccourcis
Toujours une pléiade de mots à l'esprit
Cette plume avec laquelle je les écris
Qui parlent de rêves, de doutes ou de non dits

J'ai cette peur qui s'invite quelquefois
Que les lettres ne se mettent plus à l'endroit
Petite plume abandonnée par le désarroi
Ce silence qui un jour m’ensevelira
Parce que plus rien ne se partagera
Ça sonnera le glas de nos il était une fois

Voir s'envoler cette plume si légère
Qui virevolte, s'éloigne et se perd
Se déposant au beau milieu du désert
Épuisée, devenant aride de vers
Laisser l'encre abreuver ce qui s'espère
Avant que le sable n'ait tout recouvert

Ma plume est surtout mon pochoir
Ne pas chercher à en faire de l'art
Juste des tableaux de nos histoires
La confiance naquit de nos déboires
Sans oublier le reflet de nos espoirs
Car nos mots ont ce formidable pouvoir

Il y eut chacun de ces moments
Si riches émotionnellement
Nos voix et nos serments
Ma plume gardienne du temps
Des poésies les glorifiant
A jamais te garder bien présent

Te souviens-tu de ce quand ?
De nos routes se croisant
Ces pas dans le sable s'effaçant
Nos vécus toujours se racontant
Te souviens-tu encore de ces instants ?
Ma simple plume les immortalisant

Ma plume avec laquelle j'écris
Des vies ainsi que des homélies
Ma plume qui continuellement se nourrit
Par tant de passions ou de tragédies
Ma plume, à toi, à vous, à elle ou lui
Qui partage sans cesse mes insomnies

Voir les commentaires

Si ça me raconte

11 Août 2015, 09:23am

Publié par bibun

Si ça me raconte

Je suis ce rupin
D'un monticule de rien
Totalement indistinct
Aux regards de certains

A quoi bon ces objets
Possédant aucun intérêt
Des pièces encombrées
Par tant de futilités

Si ça ne me raconte pas d'histoires
Les choses deviennent rédhibitoires
Préférant ces palabres au coucher du soir
Cette part belle à notre mémoire

Ma seule richesse
Mon allégresse
Toutes mes faiblesses
En chercher la sagesse

On peut choisir
Quoi s'offrir
Se faire souffrir
Ou de simples sourires

Rire des moqueries
Avoir simplement compris
Le meilleur de la vie
Grandi plutôt qu'affaibli

Je suis milliardaire
Des échanges éphémères
De ces quotidiens ordinaires
Vouloir plus, pour quoi faire ?

Et si... Et si le bonheur
Ne possédait pas de véritable valeur
Retrouver juste un peu de candeur
De réapprendre à voir avec le cœur

Voir les commentaires

Qui tu es

6 Août 2015, 08:44am

Publié par bibun

Qui tu es

Je sais qui tu es
Plus que tu ne pourrais l'imaginer
Nos regards ont ce même reflet
Laissons nos mots le révéler

Ce quelque chose qui c'est renoncé
Long manteau d'invisibilité
Ces larges sourires exposés
Qui dissimulent bien des vérités

Ne montrer que les artifices
Faire résonner les rires factices
Beaucoup de sacrifices
Le silence est complice

Avancer fièrement
Même si on se ment
Se savoir survivant
Mais pour combien de temps

Je te connais
L'inverse est aussi une vérité
De nos regards au même reflet
Laissons nos mots se prononcer

Cette impression d'être perdu
C'est une image corrompue
Maintenant, le vois-tu ?
Maintenant, le sais-tu ?

Panser les blessures
Couvrir les sutures
Pas les mêmes aventures
A nos pieds ces vieilles chaussures

Parfois se montrer inaccessible
Se protéger de ce qui est trop perceptible
Or, quand le climat devient imprévisible
N'en n'être pas moins indéfectible

Ne fuyons plus le temps
L'éternité se vit en ce moment
De nos mots exaltants
Tu sais qui je suis à présent

Cette part d'esprit brisée
Celle qui nous change à jamais
Il n'y a plus la même sensibilité
Ce tactile sur une peau d'écorché

Ne plus vivre en fonction de ce que l'on pense de soi
Se sortir simplement des mauvais schémas
On possède chacun sa propre voie
Qui se découvre à mesure par nos propre choix

Je sais qui tu es
Je pourrai te raconter
De nos regards au même reflet
Laissons nos mots s'exprimer

Voir les commentaires

Cet endroit

31 Juillet 2015, 09:24am

Publié par bibun

Cet endroit

Le bain de foule et ses mauvaises impressions
Presque toujours les mêmes élocutions
Les apparences qui alimentent le qu'en dira-t-on
Trouver ces lieux qui restent hors saison
Ce petit souffle qui permet d'équilibrer sa respiration
Laisser l'inspiration soulever encore plus de questions

Où est cet endroit ?
Où est ce chez moi ?
Ces valises débarras
Toujours posées là
Qui ne se rangent pas
Peut-être la prochaine fois

Il n'y a rien qui dure indéfiniment
En prendre conscience est important
Peut-être est-on trop exigeant
Vouloir à tout prix un couronnement
On pourrait être riche en tout temps
On s'appauvrit par nos jugements

Si on apprenait à s'accepter avec nos différences
Il y a tellement mieux que les simples apparences
Sachons donner de l'intérêt à nos existences
Ces sentiments qui possèdent toute leur influence
La sincérité de nos histoires sait révéler la confiance
L'ignorance cultive malheureusement la méfiance

Aux jours tristes il y a toujours une raison
Comment comprendre les contradictions ?
Peut-être de vivre certaines privations
La liberté s'apprécie derrière nos prisons
Nos vécus n'ont pas forcément d'explications
Le temps impose aussi son érosion

Que faut-il faire à présent ?
Tout est complètement différent
Climat qui en devient même déprimant
Et on dit que les émotions nous rendent vivant
Or, les choses se voient autrement
On comprend mieux en grandissant

Plus la foule est dense, moins on se connait
On ne fait que se croiser sans rien échanger
Cette proximité qui nous a fait encore plus étranger
Nos smartphones ont fini par nous rendre muet
Des vies compartimentés en vulgaires fichiers
Mémoire que l'on a choisi de sacrifier

Ne jamais poser de sceller sur ses douleurs
A croire que le silence apportera une vie meilleure
Penser à tort que tout le mode se fout de nos malheurs
Il y a toujours autour de soi des personnes de cœur
Savoir lâcher prise et s'accorder quelques pleurs
Les retenir finit par éteindre cette petite lueur

Porter à bout de bras cette lanterne
Hisser l’étendard trop longtemps mis en berne
Une lumière qui transforme l'ombre terne
Cet instant quand le sombre s'alterne
Mettre en cendre les mélodieuses balivernes
Cette nouvelle came de ce monde moderne

Errer dans cette opaque obscurité
Terres où tant de choses se sont renoncées
S'abandonne les âmes aux esprits résignés
Que les blessures de la vie peuvent parfois infliger
Murmures de voix brisées qui me permettent d'avancer
J'ai juste envie de m'asseoir à tes côtés

Où est cet endroit ?
Où est ce chez moi ?
Ces valises débarras
Toujours posées là
Qui ne se rangent pas
Peut-être la prochaine fois

Viens si tu as envie de m'accompagner
Loin de ce quotidien tout connecté
Retrouver un peu de cette liberté
Que s'exprime de nouveau nos pensées
Te souviens-tu de ce qu'on faisait
Quand ensemble tout se partageait

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>