Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bulle de mots le blog de bibun

Une lanterne dans l'obscurité

20 Octobre 2010, 09:17am

Publié par bibun

Vague à l'âme qui arrive à tout emporter, écumes qui viennent à se fracasser dans nos pensées.

Tristesse qui peut s'inviter, des larmes qui finissent par céder et innonder des mains où le visage reste caché.

L'obscurité s'est imposée, un peu comme un voile épais qui se serait déposé pour tout masquer, tout occulter...

A la première personne vouloir que le mot invisibilité devienne un verbe qui puisse se conjuguer.

La peine arrivera à s'estomper, à se soulager, un sentiment de divine légèreté pour pouvoir tout recommencer.

Un jour l'espoir parviendra à ressusciter, les émotions dans tes veines les sentir couler, si tu veux bien te l'accorder.

Alors l'amour pourra de nouveau palpiter, ce sentiment si particulier que l'on veut pouvoir donner sans compter.

Ce qui te permet de pouvoir tout affronter, te faisant oublier toute pénibilité que la vie peut parfois t'infliger.

Ces matins à peine éveillé, une main pour se trouver, s'attirer, s'enlacer et chercher ce regard affectueux dans lequel s'évader.

Ces nuits à se raprocher avant que le sommeil vienne à tomber, pour mieux se retrouver, en laissant nos sentiments s'exprimer...

Tous ces gestes que seul le désir sait dicter, ces lèvres effleurées avant de pouvoir goûter à ces si longs baisers.

Mais dans le néant tout peut s'égarer, l'inamoramento dans lequel on pouvait se projeter, ses espoirs qui ont perdu toute lisibilité ainsi que ses rêves du passé.

De ce noir avec lequel je suis constitué, je tiens cette lanterne pour combattre l'obscurité, le gardien de ce qui peut encore s'espérer.

A ta rencontre je viendrais, peu importe le temps qu'il me faudra pour te trouver, afin que dans tes mains je puisse y déposer tes rêves que j'ai voulu préserver.

Il n'y a aura pas forcément de geste attentionnés ni de mots prononcés, mais dans mon regard qui semble éloigné, tu pourras y puiser tout l'amour qu'il t'a manqué.

A tes côtés je resterai pour que cette flamme puisse te réchauffer et te redonner l'énergie de te relever, afin de te reconduire où tes pas se sont défossés.

A cet endroit où tes rêves se sont échappés, vers cet espoir que tu as abandonné, à l'amour auquel tu as fini par renoncer... laisse-moi te les ramener.

Si tu devais en douter, n'oublie jamais que les fantômes de l'éternité ne savent pas écrire de mots mensongers ou de promesses déraisonnées.

Il est temps d'y aller, garde bien ma main serrée et laisse ma lanterne ravivée toutes les couleurs qui s'étaient jusqu'à lors dissipées.

Vois-tu au loin cette clarté, sens-tu à nouveau ces parfums si familiers, c'est le monde que tu as laissé, là où tes rêves continuent à subsister.

Même si parfois il pourra encore te sembler bien laid, si l'espoir tu sais suffisamment le donner et le partager, alors il sera possible encore de le changer.

Ne renonce jamais à donner à ton coeur, à tes rêves ou à tes sentiments des raisons d'espérer, même si ces corbeaux venaient un jour te tenter.

A la frontière, il me faudra te laisser et même si la peine devait me posséder, il y aura mon sourire de te voir continuer, c'est le souvenir que tu devras conserver.

Parce que du sombre j'en suis façonné, fantôme de l'éternité je suis et resterai, je dois m'en retourner dans l'obscurité, afin qu'une lumière de lanterne dans le néant puisse encore éclairer.

fantome.jpg

Commenter cet article